Cuba, Voyages

Cuba #2 : Viñales, Péninsule de Zapata & Trinidad

2ème partie du voyage à Cuba : la région de Viñales, à l’ouest de La Havane, puis la péninsule de Zapata, délimitée par la baie des cochons, entre Playa Larga et Playa Giròn. Et enfin, la séduisante ville de Trinidad. Entre nature, culture, histoire et ambiance caliente, c’est parti 🙂

 

Viñales

 

Un INCONTOURNABLE de votre périple à Cuba, véritable coup de cœur, oasis de nature, petite pépite qui ne ressemble à rien d’autre. Nous avons été époustouflées par les paysages, par l’exotisme, par l’impression de calme qui se dégageait de cette ville. Comptez 4h au départ de la Havane. Demandez à votre casa de vous réserver un « colectivo », les taxis collectifs. Confort sommaire (nous étions dans une sorte de coffre avec Céline ^^), mais seulement 20 CUC/personne. Que faire et que voir à Viñales, voici mes conseils et mes retours d’expérience 🙂

panorama Viñales cuba
Mogotes sur le chemin de San Tomas

Jardin Botanique : Dans la rue principale, un agréable et vaste jardin, dont la visite est gratuite (rémunération au pourboire). Le guide nous fait découvrir avec humour les différentes plantes, nous conte l’histoire de la fondation du jardin. On se rend compte de notre déconnexion totale avec la nature … Qui savait qu’un ananas mettait 1 an pour arriver à maturité ? Qu’il fallait attendre 8 ans avant qu’un avocatier donne des fruits ? Nos modes de consommation sont questionnés … Nous avons dîné au restaurant du jardin, où tout est cuisiné avec des produits frais et récoltés sur place, ou acheté aux producteurs du village. La langouste était juste une tuerie, pour le prix d’un plat classique ! 10 CUC le repas, sur réservation.

Cueva de San Tomas : La plus grande grotte de Cuba, très vaste, où nous avons pu voir galeries, rideaux, stalactites, lacs souterrains (secs en cette saison) … Et plein de chauves-souris ! Pour y aller, nous sommes passées par des champs de tabac, de patates douces, de légumes racines, et surtout nous avons admiré les mogotes, formations géologiques spécifiques de la région, collines calcaires arrondies. Au retour, nous passons par une petite ferme où l’on nous fait goûter le coco loco : la recette est très simple, on prend une noix de coco, on la fend avec la machette, on ajoute rhum et miel, une paille et voilà ! Ce cocktail très sympa se vend sur quasiment toutes les plages de l’île 😉

Mur de la Préhistoire : Pas très loin de San Tomas, nous avons groupé ces 2 visites dans la même matinée. Ce mur est en fait une fresque peinte à la demande de Fidel Castro, qui retrace l’évolution humaine depuis la nuit des temps. Un conseil, n’entrez pas dans le site (payant) mais demandez à votre chauffeur de vous arrêter 10 mètres avant, on voit tout aussi bien 🙂

mur de la préhistoire viñales

Balade à cheval : Les « caballos » nous emmènent pour une balade de 3-4h à la découverte des traditions de la région. Nous faisons une escale dans un atelier de fabrication de tabac, avec explications sur la récolte, le séchage, le roulage des cigares … On y découvre qu’artisanalement, on enlève la tige de la feuille de tabac, c’est elle qui contient la nicotine, ainsi les cigares « naturels » (c’est à dire non bagués ni estampillés d’une quelconque marque) en sont exempts. Ce qui n’est pas le cas des cigares industriels, car bien sur la nicotine appelle à la consommation … Après démonstration et bien sûr test de la marchandise, nous partons cette fois en apprendre plus sur la torréfaction du café et sur le rhum. Dégustation à la clé, et même en n’aimant pas spécialement le rhum on reconnaît la qualité de la production locale ! Dernièr arrêt, une visite d’une grotte. Cette randonnée équestre fût mon activité préférée de cette étape, les paysages étaient époustouflants et on en a encore plus profité avec un peu de hauteur. Et c’est toujours agréable de partir au trot dans de tels endroits 😉 Si vous voulez vous aussi en profiter, je vous conseille de ne pas suivre les rabatteurs dans la ville, qui proposent souvent plus cher et avec des groupes plus grands. Nous avons trouvé nos montures chez un fermier, en longeant la rue principale et en tournant en direction des mogotes, avant le jardin botanique. 15 CUC/personne.

fumer un cigare à viñales
Classe absolue 8) Crédit photo : Les Pieds sur Terre
ferme équestre et plantation de tabac viñales
La ferme des chevaux
Crédit photo : Les Pieds sur Terre

Cayo Jutias : Parce qu’il faut bien un peu de repos après toutes ces aventures, nous avons passé une journée à Cayo Jutias, une jolie plage à environ 1h30 de la ville. Le chemin pour y aller est très … sportif et accidenté. Vous pouvez aussi choisir Cayo Levisa, à la même distance, mais c’est une plage interdite aux Cubains, nous n’avons pas très bien compris pourquoi : proximité avec la Floride ? Volonté des touristes d’avoir un endroit plus « chic » ? Bref, nous avons donc choisi l’autre. Nous avons pu y faire du snorkeling pour 15 CUC, une sortie d’1h45 où nous avons vu poissons, algues colorées, et la fameuse playa de las estrellas, avec ses dizaines d’étoiles de mer orange un peu partout. Sur cette plage, vous trouverez coco locos (miam miam), sandwichs pas chers pour le midi, tranquillité et nature.

cayo jutias plage viñales

Adresses =

Casa Estrella y Celestino : A environ 10 minutes à pied du centre-ville. Casa particular très agréable, possibilité de chambre à 4. Les dîners et petits-déjeuners sont copieux et succulents, faites vous plaisir !! La fille d’Estrella, Sadie, parle très bien anglais et vous aidera à réserver excursions, taxis, casas pour la suite de votre voyage … Mais imposez-vous, car elle ne laisse pas trop de place aux avis qui différent du sien 😉 On se rend assez vite compte qu’il vaut mieux pour beaucoup de choses chercher par nous même, car chaque intermédiaire se réserve une commission ^^  C’est en revanche une très bonne adresse pour ceux qui aiment se faire aider et guider 🙂

El Pomodoro : Restaurant agréable au centre ville, avec terrasse ombragée agréable. On y trouve des plats de légumes, des tortillas, des pâtes, burgers, et les classiques de la cuisine cubaine. Viñales foisonne de restaurants végétariens, ou tout du moins de restaurants avec des plats riches en légumes variés, et ça fait du bien !! Salvador Cisneros #111

 

J’ai vraiment adoré cette étape, on se croyait en pleine jungle tropicale, mais dans une ambiance de détente, de farniente. Un village axé sur la nature, sur la culture des produits frais, un style de vie « à la cool » bien reposant.

 

Péninsule de Zapata

A environ 4h de route de Viñales, cette péninsule s’étend tout le long de la baie des cochons (bahia de los cocinos), où a eu lieu le célèbre débarquement du 17 avril 1961, qui a été un échec cuisant des Etats-Unis dans leur tentative d’envahir Cuba. Le nouveau gouvernement mis en place par Fidel Castro n’allait pas dans leurs intérêts puisqu’il prônait l’indépendance de l’île et les valeurs du socialisme extrême. Mais les mercenaires engagés par la CIA ont été surpris et kidnappés par le peuple, qui a rejoint en masse les forces rebelles. Bon, il y a plusieurs versions : ils n’avaient pas étudié la carte des récifs et se sont échoués avant même d’atteindre la côte, les cubains avaient l’avantage dès le début. Celle-la, on ne vous en parlera pas à Cuba, et n’en parlez pas non plus ^^ Il y a aussi la version où l’union du peuple, dans un désir de liberté que rien ne peut faire trembler, a combattu jusqu’à la mort pour l’honneur du pays. A mitiger 😉

Playa Larga : Nous avons logé chez Ameris y Felix, leur casa était des plus agréables, avec terrasse et rocking-chairs, et Ameris est une cuisinière d’exception !! Sinon, il y a beaucoup de casas particulares qui ont l’air majestueuses le long de la plage, allez y faire un tour 😉 Aux alentours, à La Boca, une ferme de crocodiles : on porte des bébés, on assiste au repas des plus grands, et on peut même les goûter au restaurant attenant. Ça ressemble plus à du poisson qu’à de la viande, c’est tendre et plutôt bon !

crocodile ferme la boca playa larga
Crédit photo : Les Pieds sur Terre

manger du crocodile a la boca

Juste à côté, il est possible de faire un tour en zodiaque sur la lagune. On accoste sur une petite île, certes paradisiaque, bien aménagée avec ses statues d’indigènes qui retracent leur quotidien avant la colonisation (on se croirait dans Avatar), mais le prix est un peu cher (12 CUC), on s’attendait à rester plus longtemps dans la lagune pour pouvoir observer les oiseaux ! Bref, sympa mais un peu attrape-touristes 😉

Playa Giròn : A 30 minutes de La Boca, se trouve Playa Giròn, dont l’attraction principale est son Museo de la Intervention, retraçant l’histoire du débarquement avorté de la baie des cochons. Très intéressant, complet et bien documenté, on en apprend beaucoup.

En règle générale, nous nous attendions à mieux pour cette étape, je pense que si c’était à refaire j’irais à Cienfuegos à la place. Le musée est ce que j’ai préféré, car toutes les activités de La Boca sont plutôt chères pour ce qu’elles valent vraiment.

 

Trinidad

Nous arrivons à Trinidad, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1988, pour son architecture coloniale exceptionnellement bien conservée, ses rues pavées, son centre piéton, ses couleurs pastels … Tout le centre historique a été restauré il y a peu, c’est donc actuellement la ville la mieux conservée de l’île. Haut lieu touristique et étape essentielle dans votre périple, comment ne pas tomber sous le charme 🙂

voiture rétro a trinidad cuba
Crédit photo : Les Pieds sur Terre

Vallée de los Ingenios : Appelée ainsi à cause des « ingenios », c’est à dire les sucreries qui fonctionnaient à plein régime au XIXème siècle, grâce à de milliers d’esclaves. Nous avons booké cette excursion avec l’agence Cubatur, qui se situe dans le centre ville. Elle comprend une escale à un mirador d’où l’on a un point de vue fantastique sur toute la vallée, elle aussi inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. On arrive ensuite à une sucrerie en ruine, où la visite guidée est très complète. On suit les étapes de fabrication, les techniques d’extraction suivant le produit désiré, on évoque aussi longuement les conditions de vie des esclaves et des maîtres. Puis, ascension de la Torre Manaca à Iznaga, qui du haut de ses 45m de hauteur servait à la surveillance des esclaves dans les champs de canne à sucre. Aujourd’hui, c’est surtout le panorama qui nous intéresse 😉 Nous finissons l’excursion dans une boutique de céramique traditionnelle, tenue par une famille depuis des générations. 15 CUC/personne

vallee de los ingenios trinidad cuba

Balade dans les hauteurs de Trinidad : En montant derrière la place centrale, on arrive à la Iglesia Santa Ana, en ruine depuis bien longtemps. Puis en continuant à monter en bifurquant légèrement vers la gauche, on arrive (après une sacrée montée sous le soleil, chapeau obligatoire !) à une antenne radio. Gardée par Noël, un sympathique cubain qui nous fait monter et nous montre les rails de l’ancien chemin de fer, qu’empruntaient les cargaisons de cannes à sucre ainsi que les esclaves.

Balade dans la ville : Nous avons également booké cette activité avec Cubatur, qui nous a dégoté un guide parlant français pour nous faire découvrir sa ville. Fondation historique, développement, anecdotes et luttes de pouvoir, il est plus que calé ! Nous passons par la Plaza Mayor, le Parque Céspedes, les différents musées qui occupent les plus belles bâtisses, la Iglesia de la Santissima Trinidad … Un super moment, pour 10 CUC/personne.

Adresses =

Ouiiiiii c’est la fin du deuil, on peut enfin parler musique et soirées 😉

La Canchànchara : Du nom du cocktail atypique qu’on y sert (rhum blanc, citron vert, miel et eau gazeuse), ce bar en extérieur, avec disposition qui appelle au chill, sert de scène toute l’après-midi (gratuitement) et la soirée (1-2 CUC) à des groupes locaux qui font se réveiller au fur et à mesure la piste de danse. 90 Calle Real del Jigüe.

Casa de la Musica : Juste au dessus du parc Cespédes, en haut des marches, la casa de la musica accueille tous les jours des musiciens. En journée l’entrée est gratuite, et passe à 1 CUC à 20h. On peut y boire un verre, manger sur le pouce, assister à des spectacles de chant et danse, se faire entraîner sur le (petite) piste de danse jusqu’à minuit, ensuite c’est à l’intérieur que ça se passe.

El Rincòn de la Salsa : Ouverture à 22h pour ce bar dansant, lui aussi en extérieur. Ambiance plus moderne, plus caliente aussi, avec de très bons danseurs, qui se feront un plaisir de vous initier à la salsa, mais aussi au boléro, au reggaeton, au sòn, au merengué … Ambiance assurée 🙂 1 CUC

Las Cuevas : Une boîte de nuit … Dans une grotte. Une vraie grotte. Plutôt sensationnel de danser avec les projecteurs qui illuminent les stalactites ! Le style de musique est plus éclectique, une bonne dominante latino bien sûr mais aussi quelques chansons plus électro pour se défouler. 5 CUC

Casa Liliana Zerquera : Sur la Plaza Mayor, dans l’ancienne demeure de l’historien de la ville (Liliana est sa fille). Comme on peut s’y attendre, c’est plutôt monumental et carrément luxueux. Patio immense et ombragé, ferronnerie blanche partout, extérieur à étages, salle à manger ouverte … Possibilité d’avoir une chambre à 4 également.

Casa Maria Antonia : Mon coup de cœur de tout le voyage, même si nous n’y avons séjourné qu’une nuit ! Accueillies par un jus de mangue fait maison, dans une chambre double immense et plus que confortable. Le dîner dans le patio était excellent, nous pouvions même choisir nos plats avec une carte, on se croirait au restaurant (en meilleur et moins cher). Un endroit vraiment paradisiaque. Surtout, la propriétaire et tous ses employés étaient adorables, souriants, ouverts à la discussion et vraiment désireux de nous aider. Je vous la recommande +++ !

 

J’ai réellement adoré Trinidad, son ambiance, son charme à l’ancienne, ses demeures coloniales splendides qui restituent le passé, ses couleurs, la chaleur de ses nuits … 🙂 Bémol sur la forte concentration touristique qui fait perdre un peu d’authenticité à certains endroits (casa de la musica par exemple).

En espérant vous avoir fait un peu voyager et donné envie de découvrir cette partie ouest de Cuba !

 

 

Publicités

1 thought on “Cuba #2 : Viñales, Péninsule de Zapata & Trinidad”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s